Catégories
Restauration à domicile

Techniques de cuisine à domicile que tout le monde devrait connaître

Saveur, couleur, attrait visuel et goût ; ce sont des facteurs qui contribuent à rendre votre nourriture complète. Et qu’est-ce qui les réunit ? C’est la bonne technique de cuisson qui mélange tous les composants ci-dessus et donne à votre nourriture un sentiment de complétude. Jetons un coup d’œil aux techniques de cuisson les plus essentielles que l’on doit connaître.

…personne ne naît grand cuisinier, on apprend en faisant

Cuisiner ne consiste pas seulement à essayer de nouvelles recettes, c’est plutôt un art d’appliquer différentes techniques et de transformer une recette d’apparence simple en quelque chose d’unique. Cependant, pour cela, vous devez être extrêmement bon dans les techniques de cuisson de base qui sont utilisées de manière conventionnelle depuis plusieurs années. Il s’agit notamment de la friture, de l’ébullition, de la cuisson au four, du rôtissage et du fumage, qui comprennent en outre plusieurs sous-techniques, chacune convenant à différents types d’aliments.

Parmi ces méthodes de cuisson, on peut dire que la friture et le rôtissage (dans une certaine mesure) font face à un temps difficile parce que la plupart des gens deviennent conscients de leur santé et essaient d’éviter ces méthodes de cuisson. Cependant, certains aliments doivent être frits ou rôtis, et certaines occasions exigent que ces aliments figurent au menu. Pour vous aider, voici un savoir-faire de toutes les techniques de cuisson essentielles que tout le monde devrait connaître.

Il s’agit de la cuisson à l’eau.

Friture peu profonde

La friture peu profonde est une méthode de cuisson dans laquelle les aliments sont cuits dans une petite quantité de graisse ou d’huile sur une surface plane, ou dans une poêle peu profonde. La poêle ou la surface utilisée pour la friture peu profonde doit être préchauffée à une température élevée. Veillez à ce que l’aliment soit retourné de temps en temps, afin d’enduire les deux côtés d’huile ou de graisse. Il est également important de surveiller constamment le processus pour obtenir la couleur, la texture, la saveur et le goût désirés des aliments. L’objectif principal de la friture superficielle est de cuire rapidement les aliments, probablement pour une consommation immédiate, et d’ajouter du croustillant aux aliments par le biais du brunissement.

Les meilleurs paris pour la friture superficielle

  • Des morceaux de viande, de poisson, etc. de la taille d’une portion
  • Patties, comme les beignets
  • Les légumes

Conseil : Le côté de l’aliment qui sera orienté vers le haut de l’assiette doit être frit en premier car l’huile ou la graisse est propre, ce qui donnera à l’aliment un meilleur aspect.

Friture profonde

Comme son nom l’indique, l’aliment est plongé profondément dans l’huile ou la graisse préchauffée à une température très élevée. En raison de la forte conduction de la chaleur par l’huile, les aliments sont cuits à un rythme extrêmement rapide. La friture est considérée comme une méthode de cuisson sèche, car l’eau n’est pas utilisée dans cette méthode. De plus, l’eau réagit violemment avec l’huile chaude ; il faut donc s’assurer que l’eau contenue dans l’aliment est éliminée à l’aide d’une serviette en papier, et le garder à température ambiante pendant un certain temps avant de le frire. La quantité d’huile est également un point important à prendre en considération, car si le niveau d’huile est élevé, il le deviendra encore plus après avoir placé les aliments dans la poêle, ce qui vous compliquera la tâche pendant la friture. Par exemple, s’il y a de l’humidité dans l’aliment, il y aura plus de mousse, et elle risque de déborder de la poêle. N’entassez pas la poêle avec de nombreux morceaux, car l’huile doit être chaude partout, et un trop grand nombre de morceaux à la fois fera baisser la température de l’huile..

Les meilleurs paris pour la friture

  • Viande, volaille, poisson
  • Finger steaks
  • Pickles
  • Pommes de terre, chips de banane
  • Noix
  • Donuts

Conseils

  • Ne réutilisez pas l’huile pour d’autres usages culinaires, car elle peut présenter des dangers pour la santé. Laissez l’huile refroidir complètement, puis jetez-la en utilisant la bonne méthode.
  • Ne couvrez pas les aliments frits, car la vapeur recueillie à l’intérieur rendra les aliments détrempés.

Friture à la poêle

C’est le type de méthode de cuisson à chaleur sèche le plus courant, utilisé dans de nombreuses recettes. L’objectif principal de la friture à la poêle est d’obtenir cette alléchante croûte dorée sans que les aliments ne collent à la poêle. Le collage ou la combustion des morceaux d’aliments peut se produire en raison de la mauvaise température de la poêle. L’utilisation de poêles à frire ou de sauteuses antiadhésives est recommandée, car elles nécessitent moins d’huile que les ustensiles de cuisine traditionnels. Assurez-vous que la poêle est préchauffée avant d’y mettre de l’huile ou de la graisse, et que l’huile grésille lorsque l’on y met les aliments. La friture diffère de la friture superficielle en fonction de la quantité d’huile utilisée pour la friture. Alors que dans la friture superficielle, l’huile doit recouvrir complètement l’aliment des deux côtés, ce n’est pas nécessaire dans la friture à la poêle. L’huile est simplement saupoudrée sur la poêle pour empêcher les aliments d’y adhérer et pour offrir une sorte de glaçage aux aliments. La cuisson à la poêle se fait à une température plus basse que la cuisson à feu doux. La différence entre le sautage et la friture à la poêle est que la friture à la poêle nécessite plus d’huile et convient généralement aux gros morceaux d’aliments, tels que la viande, le poisson, etc.

Les meilleurs paris pour la cuisson à la poêle

  • Polenta
  • Gâteau au risotto
  • Pommes de terre
  • Tofu
  • Viande
  • Des tranches de tomates vertes

Conseil : Utilisez une poêle à fond épais pour éviter les points chauds avec une répartition inégale de la chaleur.

Sauter

Le mot «sauté» est dérivé du mot français sauter signifiant sauter et est associé au fait de jeter l’aliment encore et encore dans la poêle pour le dorer, ou le cuire uniformément de tous les côtés. Contrairement à la friture superficielle et à la friture profonde qui impliquent une cuisson complète de l’aliment, le sauté n’est qu’une partie d’une préparation complète. Il peut être utilisé de manière générale pour dorer les aliments, pour réchauffer les aliments cuits, ou pour enrober et mélanger les légumes. La poêle utilisée pour le sauté doit être préchauffée et l’huile ou la graisse qu’elle contient doit grésiller avant que les aliments n’y entrent.

Les meilleurs paris pour faire sauter les aliments

  • Des pommes de terre et des oignons émincés pour leur donner une couleur brun doré
  • Des morceaux tendres de viande, de volaille, etc

Conseil : Le résidu dans la poêle après avoir sauté de la viande ou du poisson peut être déglacé avec du vin ou du bouillon et utilisé pour la préparation de la sauce.

Friture rapide

L’objectif de base de cette technique est de cuire les ingrédients qui nécessitent plus de temps et des mélanger avec ceux qui peuvent être cuits dans un court laps de temps. Comment cela se fait-il ? Les ingrédients qui ont besoin de plus de temps pour cuire sont mis en premier et sautés pendant un moment. Lorsqu’ils sont presque cuits, les autres ingrédients qui nécessitent moins de temps de cuisson sont ajoutés dans la poêle. Cela permet d’éviter que les deux types d’aliments restent crus ou soient trop cuits. Comme le sauté est un processus rapide, il est important de mettre en place tout ce qui est nécessaire avant de commencer la préparation. Utilisez un wok ou une poêle avec une surface antiadhésive et une spatule à long manche pour remuer les aliments et les cuire uniformément.

Les meilleurs paris pour les sautés

  • Les légumes
  • Des morceaux de poulet, ou de bœuf

Conseil : Les assaisonnements, tels que la racine de gingembre râpée, l’ail émincé, etc, lorsqu’ils sont sautés pendant 10 à 15 secondes, ont tendance à assaisonner l’huile avec leurs saveurs distinctives. Veillez à ce que les ingrédients soient maintenus en mouvement constant pour éviter qu’ils ne soient brûlés.

Blanchir

C’est une technique de cuisson qui consiste à cuire très brièvement les légumes dans de l’eau bouillante et aux plonger dans de l’eau glacée ou aux passer sous l’eau froide pour arrêter le processus de cuisson. Le blanchiment est effectué lorsque l’on souhaite que les légumes soient légèrement cuits, tout en conservant leur croquant à cœur. Si le blanchiment est parfois effectué pour préserver la couleur et la texture des aliments, il est parfois utilisé pour cuire les aliments partiellement ou entièrement. On l’utilise également pour enlever le goût fort de certains légumes, comme le chou, les oignons, etc. Cette technique est plus adaptée lors de la mise en conserve et de la congélation des légumes.

Pour blanchir, coupez les légumes dans la taille souhaitée. Dans le même temps, faites chauffer une casserole d’eau salée et portez-la à ébullition. Pendant que l’eau bout, gardez une passoire et un bol d’eau glacée prêts à côté. Mettez les légumes dans l’eau bouillante et laissez-les reposer pendant 2 à 3 minutes, selon l’épaisseur et la taille des légumes. Ensuite, égouttez les légumes à travers une passoire, et transférez-les immédiatement dans le bol d’eau glacée.

Les meilleurs paris pour blanchir : Le blanchiment peut être utilisé pour presque toutes les substances végétales ou alimentaires. Cependant, il est préférable pour :

  • Haricots verts
  • Asperges
  • Broccoli
  • Cauliflower

Conseil : Il est conseillé de retirer un morceau de la poêle après 30 secondes, de le mettre dans de l’eau glacée et de le goûter pour voir s’il est cuit à votre goût. Faites cela après toutes les 30 à 60 secondes pour vérifier la progression.

Steaming

Cette technique est connue pour être une technique de cuisson plus douce par rapport au mijotage, au blanchiment et aux autres techniques d’ébullition. Il n’y a pas d’agitation dans cette méthode ; par conséquent, elle est mieux adaptée aux fruits de mer et autres substances alimentaires délicates. De plus, comme les aliments ne sont pas immergés dans l’eau, il n’y a pas de perte de nutriments par percolation. Comme l’eau ne touche jamais les aliments, elle ne les fait pas trop cuire et ne permet pas une absorption trop importante d’eau.

Pour la cuisson à la vapeur, vous aurez besoin d’une casserole et d’un panier à vapeur (en bambou ou en acier inoxydable), ou d’une passoire résistant à la chaleur. Pour commencer, remplissez la casserole d’eau de manière à ce que l’eau soit assez proche du panier vapeur, mais ne touche pas le fond du panier vapeur. Placez la casserole sur la cuisinière et portez-la à ébullition. Pendant ce temps, nettoyez et coupez les légumes en tailles similaires pour une cuisson uniforme. Mettez les légumes dans le panier à vapeur, et placez le panier au-dessus de la casserole. Réduisez le feu à moyen, couvrez la casserole et laissez cuire. Veillez à ce que l’eau contenue dans la casserole ne s’évapore pas. Pour cela, ajoutez de l’eau pendant la cuisson si nécessaire. Faites cuire les légumes jusqu’à ce qu’ils soient tendres lorsqu’on les pique avec une fourchette ou un couteau. Le temps nécessaire à la cuisson varie selon les légumes ; par conséquent, en tant que débutant, surveillez la progression et évitez que les aliments ne soient trop cuits et détrempés.

Les meilleurs paris pour la cuisson à la vapeur

  • Poisson
  • Viande
  • Presque tous les légumes

Conseil : Si vous faites cuire à la vapeur plusieurs types de légumes, placez les légumes les plus lourds (qui mettent du temps à cuire) en bas et les plus légers, comme les légumes à feuilles, en haut.

Cuisson sous pression

Cette technique est considérée comme la méthode de cuisson la plus efficace en termes de temps et de coût. Les aliments sont cuits presque dix fois plus vite que les autres méthodes de cuisson. Une cuisson plus rapide signifie une moindre consommation de combustible, ce qui réduit vos dépenses. Les nutriments de l’aliment sont préservés dans une large mesure car l’aliment est cuit dans une atmosphère presque sans air avec une quantité minimale de liquide. Cependant, certains aliments, comme les poissons mous, les crustacés, les morceaux de viande tendres et les légumes tendres, sont délicats et ne doivent pas être cuits à la pression, car ils seront trop cuits, sans saveur ou brûleront complètement. Veillez à lire les instructions données dans le manuel d’utilisation avant d’essayer cette technique de cuisson.

Lors de la cuisson sous pression des aliments, réglez la minuterie lorsqu’il y a une forte montée en pression dans l’autocuiseur. Attendez le temps programmé, puis éteignez le feu lorsque la minuterie s’éteint. Laissez la pression redescendre naturellement, puis essayez d’ouvrir le couvercle en suivant les instructions du guide d’utilisation. Une autre méthode facultative consiste à cuire pendant cinq minutes supplémentaires et à utiliser la méthode de relâchement rapide de la pression pour ouvrir le couvercle. Cependant, faites attention en le faisant, car la vapeur peut venir sur vos mains ou votre visage, si vous l’ouvrez dans une mauvaise direction.

Les meilleurs paris pour la cuisson sous pression

  • Des morceaux de viande résistants
  • Tous les types de grains qui peuvent être cuits sans avoir besoin d’être prétrempés

Conseil : L’eau dans la cocotte doit atteindre les 2/3 du niveau pour permettre l’accumulation de vapeur et l’espace nécessaire pour que les aliments se dilatent après la cuisson.

technique de cuissonMijotage

C’est une technique de cuisson dans laquelle les aliments sont cuits dans un liquide, ou le liquide lui-même est cuit à la température qui est inférieure au point d’ébullition, quelque part autour de 180-200 °F. Le mijotage est utile pour cuire les protéines des aliments. Vous pouvez couvrir la casserole pendant la cuisson mijotée afin d’emprisonner la vapeur et de permettre aux aliments de cuire en moins de temps. Toutefois, il est important de noter que la température peut augmenter et que vous pouvez finir par faire bouillir plutôt que mijoter. Les liquides (autres que l’eau) utilisés pour mijoter sont le cidre de pomme, le jus d’orange, le bouillon de poulet, etc. pour ajouter plus de saveur. Les légumes sont souvent sautés et les viandes sont dorées avant d’être mijotées. Cependant, veillez à ce que l’excès de graisse soit évacué avant de faire mijoter ces aliments frits, afin d’éviter qu’ils ne soient recouverts d’une couche grasse.

Il est important d’avoir un bon équilibre entre les deux.

Si vous voulez faire mijoter des légumes, coupez-les en petits morceaux uniformes, et ajoutez-les dans une casserole avec suffisamment d’eau (pour les couvrir à moitié). Ajoutez les assaisonnements avec un peu de sel, un peu d’huile d’olive, et portez le mélange à ébullition. Réduisez le feu à moyen-doux pour maintenir un léger frémissement. Vous pouvez couvrir la marmite, mais comme je l’ai déjà dit, le fait de la couvrir peut augmenter la température de l’eau jusqu’à l’ébullition.

La pocherie est un autre type de cuisson.

Le pochage est une autre technique de cuisson courante similaire au mijotage, qui est normalement réservée aux aliments délicats comme les œufs et le poisson. La principale différence entre la technique du pochage et celle du mijotage est la température de cuisson. Le pochage nécessite une plage de température comprise entre 140 et 180 °F, tandis que le mijotage, comme mentionné ci-dessus, nécessite une température comprise entre 180 et 200 °F.

Les meilleurs paris pour mijoter

  • Soupe, bouillon ou fond
  • Pommes de terre ou pâtes
  • Poisson
  • Viande

Conseil : Pendant que les aliments mijotent, une ou deux petites bulles doivent être libérées à la surface toutes les une ou deux secondes. S’il y a plus de bulles, alors baissez le feu, ou déplacez la casserole vers un côté du brûleur.

La grillade

C’est la méthode de cuisson qui implique l’application directe de la chaleur sur les aliments. C’est la différence majeure entre la grillade et le barbecue. Dans le cas du barbecue, les aliments sont cuits par une chaleur indirecte. Le temps requis pour ces deux techniques varie également en raison de l’utilisation de la chaleur. En termes simples, le grillage est une méthode de cuisson rapide, tandis que le barbecue est une procédure de cuisson lente et intense. Il existe plusieurs types de grils, comme les grils à charbon de bois, à gaz et à infrarouge, et vous pouvez en choisir un en fonction de vos besoins.

Lorsque vous cuisinez sur un gril à charbon de bois, renseignez-vous sur le type de gril que vous devez acheter, le nombre de briquettes à allumer, la disposition générale et le temps de cuisson nécessaire. Le nombre de charbons à utiliser dépend du type et de la taille du gril et de la quantité d’aliments à cuire. Les conditions climatiques influencent également la cuisson au gril dans une large mesure. Des températures basses, une atmosphère venteuse ou des conditions très humides exigent un nombre accru de charbons. Toutefois, en moyenne, dans des conditions optimales, environ 30 charbons sont nécessaires pour griller une livre de viande. En ce qui concerne le temps de cuisson, suivez ce qui est recommandé dans votre recette.

D’autre part, la technique de grillage au gaz doit être apprise et maîtrisée à l’aide d’un guide d’utilisation fourni avec le produit. Cependant, la préoccupation majeure lors de la cuisson au gril à charbon ou au gaz est d’éviter les flambées en contrôlant le feu.

Une autre technique sur les lignes de la grillade est le grillage. La principale et unique différence entre ces deux méthodes de cuisson est la direction de la chaleur. Alors que dans le grillage, la source de chaleur se trouve sous l’aliment, dans le grillage, elle se trouve au-dessus de l’aliment.

Les meilleurs paris pour la grillade

  • Poisson et morceaux de viande
  • Crevettes
  • Volaille
  • Hot dogs
  • Hamburgers

Conseil : Percer les morceaux de viande avec une fourchette pour laisser s’échapper les jus, ce qui empêche la viande de devenir humide

Barbecues

Le terme «barbecue» s’applique à la fois, à la technique de cuisson ainsi qu’à l’appareil utilisé pour la cuisson. Il diffère de la grillade en ce qui concerne le temps de cuisson nécessaire. De même, la température à laquelle les aliments sont cuits varie dans les deux techniques. On la confond souvent avec la méthode de fumage, mais elles sont très différentes l’une de l’autre. Cependant, le barbecue englobe dans une large mesure plusieurs techniques de fumage.

Comme pour la cuisson au barbecue, la cuisson au barbecue est une technique de cuisson à part entière.

Comme pour la grillade, le barbecue nécessite également une source de chaleur, comme un charbon de bois, ou un gril à gaz, et la cuisson se fait généralement dans un environnement extérieur. Comme nous l’avons déjà mentionné dans la section consacrée aux grillades, le barbecue est une méthode de cuisson lente à chaleur indirecte. Cela peut prendre plusieurs heures pour que l’aliment soit parfaitement cuit avec la bonne saveur.

Les meilleurs paris pour le barbecue

  • Découpes de viande
  • Poisson
  • Poulet

Conseil : Pour maintenir l’humidité dans la viande, gardez une casserole d’eau près du feu, mais loin de la viande.

Rotisserie

Puisque la grillade, le barbecue, le saisissement et la rôtisserie entrent dans la catégorie du rôtissage, ils peuvent sembler similaires ou se chevaucher pour un nouveau cuisinier. Cependant, il existe divers points de différence entre toutes ces techniques, et chacune a une caractéristique unique. Dans la rôtisserie, une longue tige métallique est insérée dans l’aliment, puis la tige est suspendue horizontalement au-dessus de la source de chaleur. La source de chaleur peut être un gril à gaz ou à charbon de bois, avec ou sans hotte. Le chauffage direct peut être utilisé pour cuire des morceaux de viande plus petits et plus minces. Pour les morceaux de viande plus gros, la source de chaleur se trouve généralement à côté de l’aliment, et le capot est fermé pour conserver la chaleur et la saveur. La tige est ensuite mise en rotation lente à l’aide d’un moteur électrique pour une circulation uniforme de la chaleur sur l’ensemble de l’aliment.

Il s’agit d’une méthode de cuisson à l’ancienne.

Lorsque vous utilisez cette technique de cuisson, veillez à ce qu’il y ait une uniformité dans la forme de la viande que vous avez choisie. Les parties, comme les ailes ou les jambes, ne doivent pas flotter et bloquer la chaleur. Pour cela, il est essentiel d’attacher correctement ces parties avec une ficelle de boucher avant la cuisson. Attachez une série de dents à la brochette tout en insérant une autre dans la viande. Une fois la viande bien insérée, fixez un autre jeu de dents à la broche, et serrez-la avec les vis. Placez la tige sur le gril, et réajustez la position de la viande en conséquence. Maintenant, placez une lèchefrite en aluminium sous la viande pour recueillir les excréments. Si vous remplissez la lèchefrite d’eau ou de tout autre liquide, comme du jus de fruits, du vin ou de la bière, la viande restera humide pendant la cuisson et évitera les flambées. Enfin, utilisez un thermomètre à viande pour vérifier la cuisson de la viande de l’intérieur. Assurez-vous que le thermomètre ne reste pas dans la viande pendant la cuisson.

Les meilleurs paris pour la rôtisserie

  • Coupes de viande
  • Volaille
  • Poisson

Conseil : Appliquer la sauce sur la viande pendant les 10 à 15 dernières minutes pour éviter que la sauce ne brunisse ou ne brûle trop.

Rearing

Le lardage se fait lorsque vous voulez que la surface de l’aliment soit cuite jusqu’à être dorée tout en gardant l’intérieur mou et moins cuit. Le fait de faire sauter donne également une texture croustillante à l’aliment et ajoute une saveur unique grâce au brunissement ou à la caramélisation. Comme le sauté, il s’agit d’une partie du processus de cuisson dans laquelle les aliments sont cuits à une température très élevée pour former une croûte caramélisée avant des cuire davantage au four. Les trois éléments les plus importants pour une bonne saisie sont la chaleur élevée, la chaleur directe et le temps. Autour de 500 °F est la température parfaite pour le saisissement.

Pour le saisissement, vous aurez besoin d’une poêle, probablement une poêle en fonte épaisse pour tenir la chaleur pendant une plus longue période. Pratiquement, une fois préchauffée à une température vraiment élevée, la poêle en fonte ou même une poêle en acier inoxydable, d’ailleurs, peut cuire les aliments même si elle est retirée de la source de chaleur. Pour tester l’état de préparation de la poêle, versez quelques gouttes d’eau, et si elles grésillent sur la poêle, alors la poêle est parfaitement prête à saisir. Retirez la poêle du feu, mettez un peu de beurre ou d’huile et enduisez la surface de la poêle. Veillez à ce que le beurre soit juste chauffé et ne brûle pas. Maintenant, ajoutez les morceaux d’aliments et laissez-les cuire jusqu’à ce qu’une croûte se forme. Cela devrait prendre environ 3 minutes pour une cuisson d’un côté. Cependant, cela dépend de l’épaisseur du morceau, du type de poêle utilisé et de la température de cuisson. Une fois qu’une croûte brunâtre s’est formée, retournez-la avec une spatule sans la casser. Lorsque les deux côtés obtiennent la couleur désirée, retirez-le de la poêle, et poursuivez la cuisson au four, sur une mijoteuse ou en mijotant sur la cuisinière.

Les meilleurs paris pour saisir

  • Viande
  • Poisson
  • Volaille
  • Crustacés

Conseil : Pour donner un bel éclat de finition à votre pièce saisie, arrosez-la de beurre fondu à l’aide d’une cuillère.

La cuisson au four

C’est la méthode de cuisson des aliments par chaleur sèche. Comme, c’est la méthode de cuisson la plus fondamentale utilisée dans le monde entier, vous devez vraiment la pratiquer régulièrement. Ce qui se passe réellement dans la cuisson au four est que la chaleur est progressivement transférée de la surface de l’aliment vers son centre. Au fur et à mesure de ce transfert, la pâte à frire ou la pâte se transforme en un aliment cuit au four dont le moelleux est conservé au cœur.

La cuisson au four est une méthode de cuisson très simple.

Il y a quelques éléments importants à prendre en compte lors de la cuisson au four, et ils sont les suivants :

  • Comprendre la recette que vous tentez et avoir tous les ingrédients en place est vraiment important.
  • La précision est l’aspect suivant important de la pâtisserie. Les improvisations et les substitutions doivent être évitées lors de la cuisson de n’importe quel plat.
  • Utiliser des tasses et des cuillères à mesurer standard pour éviter les erreurs, et n’utiliser que la taille de casserole recommandée dans la recette.

Avec toutes ces choses, vous êtes paré pour obtenir un produit alimentaire parfaitement cuit au four.

Les meilleurs paris pour la pâtisserie

  • Gâteaux, pâtisseries et pains
  • Les légumes
  • Viande, poisson et volaille

Conseil : Lorsque vous placez les casseroles dans le four, assurez-vous qu’elles ne se touchent pas entre elles, ni avec les parois du four. S’il n’y a pas de place pour mettre les casseroles côte à côte, placez-les sur des grilles différentes pour permettre une bonne circulation de l’air.

La cuisson à l’aveugle

Aussi connue sous le nom de pré-cuisson, cette méthode consiste à cuire une pâte à tarte ou un fond de pâte sans la garniture. Elle peut être cuite partiellement, ou complètement avant de la garnir. Il peut y avoir deux occasions où vous voudriez utiliser la technique de cuisson à l’aveugle : (i) Lorsque la croûte a besoin d’un temps de cuisson plus long par rapport à la garniture ; (ii) Lorsque vous préparez une tarte à la crème pâtissière, dans laquelle la garniture à la crème pâtissière n’a pas besoin d’être cuite.

Pendant la cuisson à l’aveugle, sélectionnez votre plat de cuisson ; les plats en fer blanc et en verre sont un choix courant. Étalez la pâte dans le plat sans trop l’étirer. Laissez le fond de pâte préparé ou le fond de tarte vide reposer au congélateur pendant une demi-heure avant la cuisson, afin de le rendre ferme et d’éviter qu’il ne se rétracte pendant la cuisson. Pour éviter la formation de bulles d’air, calez la pâte en la perçant avec une fourchette. Toutefois, n’en faites pas trop, car la garniture pourrait traverser la croûte. Maintenant, tapissez la base et les côtés de la croûte avec du papier sulfurisé antiadhésif et remplissez de riz ou de haricots secs. Vous pouvez également utiliser des poids à tarte pour empêcher la croûte de gonfler ou de monter. Préchauffez le four à la température recommandée dans la recette, ou si elle n’est pas mentionnée, réglez-la à 375 °F, et faites cuire pendant 8 à 10 minutes. Ensuite, retirez le papier de cuisson antiadhésif et faites cuire à nouveau pendant 5 à 7 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Toutefois, si vous faites cuire la croûte partiellement, ajoutez la garniture, puis poursuivez la cuisson.

Les meilleurs paris pour la cuisson à l’aveugle

  • Coquille de tarte
  • Croûte à tarte
  • Base de pâtisserie

Conseil : Si les bords de la croûte commencent à brunir très rapidement, couvrez-les de boucliers à tarte. Si vous n’en avez pas, utilisez une feuille d’aluminium pour couvrir les bords et empêcher un brunissement excessif.

Fumage

Il est habituellement fait sur une base commerciale, les aliments peuvent être fumés à la maison avec l’équipement approprié en place. Les gens confondent souvent le fumage, les grillades et les barbecues. Cependant, il y a beaucoup de différences entre ces trois techniques. Le grillage nécessite une chaleur extrêmement élevée (environ 500 °F), le barbecue une chaleur faible (environ 200 °F à 300 °F), tandis que le fumage nécessite une chaleur très faible, voire nulle (environ 50 °F à 140 °F). En ce qui concerne le temps de cuisson de ces techniques, le grillage se fait en quelques minutes, le barbecue en quelques heures, tandis que le fumage nécessite plusieurs heures, parfois même des jours, voire des semaines. Le fumage peut être suivi ou non d’une cuisson. Certains aliments ne sont fumés qu’à basse température et ne sont jamais cuits, mais ils sont néanmoins propres à la consommation. Pour conserver les aliments longtemps, on utilise une grande quantité de sel pour les faire durcir avant des fumer.

La fumaison peut être suivie d’une cuisson.

Le fumage peut se faire en utilisant du charbon de bois ainsi que du bois comme source de chaleur. Évitez d’utiliser un fumoir à charbon de bois à démarrage automatique, car il brûlera trop rapidement pour cuire les aliments, ce qui leur donnera une saveur indésirable.

Les meilleurs paris pour le fumage

  • Viande
  • Poisson
  • Les légumes

Conseil : Les aliments cuits à la fumée ont une couleur différente de celle des aliments grillés ou cuits au barbecue. Ils ont l’air légèrement roses ou rouges lorsqu’ils sont complètement cuits. La couleur dépend également du type de bois utilisé pour le fumage. Continuez à expérimenter avec différents types de viande et de bois jusqu’à ce que vous obteniez la bonne combinaison selon votre goût.

Dans les techniques, telles que la grillade, le barbecue, etc, qui impliquent un environnement extérieur, l’hygiène alimentaire doit être maintenue. La raison en est que les insectes comme les mouches domestiques, les abeilles, etc. sont des contaminants alimentaires potentiels qui contiennent des millions de bactéries. Si la nourriture doit être servie quelques heures plus tard après la cuisson, gardez-la couverte correctement. Cuisinez sainement, mangez sainement et restez en bonne santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *