Catégories
Vaccin, maladies et médicament

Les effets secondaires du vaccin contre la fièvre jaune

Le vaccin contre la fièvre jaune vous protège de cette fièvre pendant environ 30-35 ans ou plus. Bien que le vaccin entraîne certains effets secondaires, il est assez sûr et il y a des chances que vous ne remarquiez même pas d’effet secondaire. Lisez la suite pour connaître des faits importants sur la vaccination contre la fièvre jaune…

La fièvre qui entraîne des symptômes semblables à la jaunisse est nommée «fièvre jaune». C’est un type d’infection virale qui est commun en Afrique et en Amérique latine. Chaque année, environ trente mille personnes meurent à cause de la fièvre jaune. Les moustiques infectés jouent un rôle important dans la transmission de la maladie des singes aux êtres humains et d’une personne à l’autre. La vaccination contre la fièvre jaune est une mesure préventive importante qui offre une protection presque à vie contre la maladie. Les avantages du vaccin l’emportent largement sur les effets indésirables associés à ce vaccin. Voici quelques informations importantes sur cette redoutable maladie qu’est la fièvre jaune.

Fièvre jaune et vaccination

Vous avez dû rencontrer le terme « fièvre jaune » en lisant l’histoire de la Révolution haïtienne qui remonte à 1802. Plus de la moitié des soldats français étaient morts à cause de la fièvre jaune. De grandes épidémies en Afrique et aux Amériques ont entraîné la mort de millions de personnes à cause de la fièvre jaune.

Lorsque le virus attaque un corps humain, la personne ressent des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fièvre, des frissons, des vomissements, une perte d’appétit et des symptômes semblables à ceux de la jaunisse, par exemple, une peau pâle et jaunâtre, des yeux jaunâtres, une urine jaune foncé, une faiblesse, etc. Certaines personnes peuvent se sentir mieux après 3 ou 4 jours et se rétablir en une semaine. Mais certains qui n’ont pas cette chance (environ 15 % des patients) souffrent d’un dysfonctionnement de plusieurs organes lorsque la maladie entre dans sa dernière phase.

La moitié de ces patients sont atteints d’une maladie de la thyroïde.

La moitié de ces patients survivent avec un traitement rapide. L’autre moitié des patients présente des symptômes comme une forte fièvre, une insuffisance hépatique et rénale, des saignements de la bouche, du nez, des yeux, de l’estomac, etc. L’intoxication entraîne des lésions cérébrales, des convulsions, des vomissements de sang et le coma, pour finalement conduire à la mort en 15 jours. Les premiers symptômes de la fièvre jaune étant similaires à ceux du paludisme, de la dengue, de la leptospirose, de l’hépatite virale, etc…, le diagnostic à un stade précoce est assez difficile.

Le vaccin contre la fièvre jaune a été découvert par Max Theiler, en 1937. Il a été récompensé par le prestigieux prix Nobel de médecine. Le coût du vaccin contre la fièvre jaune est nominal et il est utilisé depuis 1950. Il contient la souche du virus de la fièvre jaune (force réduite) appelée 17D. Le vaccin 17D est économique et assez sûr également. Le certificat de vaccination contre la fièvre jaune devient valable 10 jours après la vaccination et il est valable pendant 10 ans.

Effets secondaires du vaccin contre la fièvre jaune

La vaccination permet d’augmenter l’immunité contre la fièvre jaune en sept jours. La vaccination est essentielle pour les personnes travaillant dans les zones de forêts tropicales, ou pour les personnes voyageant dans des zones endémiques de fièvre jaune. Environ 95% des personnes qui reçoivent le vaccin, deviennent immunisées contre la fièvre jaune après la vaccination. Très peu de cas d’effets secondaires graves du vaccin contre la fièvre jaune ont été constatés. Après la vaccination, vous n’êtes pas censé donner du sang pendant 14 jours. La plupart des personnes ne remarquent pas d’effets secondaires de la vaccination contre la fièvre jaune.

Effets secondaires légers

Environ 25% des personnes qui reçoivent le vaccin contre la fièvre jaune, souffrent d’une fièvre légère à élevée, de douleurs corporelles et de courbatures. La rougeur et le gonflement de la zone où la piqûre a été faite sont tout à fait naturels. Ces effets secondaires disparaissent en une semaine.

vaccin contre la fièvre jauneEffets secondaires graves

Environ une personne sur 55 000 (0,0018%) peut développer une réaction allergique grave aux composants du vaccin, principalement l’œuf. Les personnes chez qui une allergie à l’œuf a été diagnostiquée doivent donc en discuter avec le médecin, avant la vaccination. Elles devraient vérifier tous les composants du vaccin.

Les personnes allergiques à l’œuf doivent donc en discuter avec leur médecin avant la vaccination.

Environ une personne sur 125 000 (0,0008%) peut souffrir d’une atteinte du système nerveux. Les nouveau-nés, les bébés ou les adultes dont le système immunitaire est très faible sont susceptibles de souffrir d’une maladie neurologique qui se traduit par une confusion, une faiblesse musculaire, une paralysie, une perte de sensation ; ou d’une encéphalite (inflammation du cerveau entraînant des maux de tête, de la fièvre, de la fatigue, des crises, des convulsions, des pertes de mémoire, etc.).

Environ 1 personne sur 250 000 (0,0004%) peut être victime d’une défaillance d’organe. La vaccination peut s’avérer fatale pour plus de la moitié de ces victimes. Il convient de noter que des effets secondaires aussi graves n’ont jamais été observés après une dose de rappel, qui est administrée tous les 10 ans aux personnes à risque. Les personnes appartenant à la tranche d’âge des 60 ans et plus sont plus susceptibles de souffrir de défaillances organiques après la vaccination. Elles doivent donc se faire examiner par un médecin avant de se faire vacciner.

Parfois, la vaccination entraîne des symptômes semblables à ceux de la fièvre jaune chez la personne vaccinée. Cette affection est désignée par le terme YEL-AVD. On pense que certains facteurs génétiques sont responsables du développement des symptômes du YEL-AVD. Le développement de la YEL-AVD dépend également de la capacité du virus contenu dans le vaccin à provoquer la maladie.

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer dans certains pays. Les femmes enceintes, les femmes qui allaitent et les nourrissons doivent être exemptés lors de la vaccination contre la fièvre jaune. Les enfants et les adultes appartenant au groupe d’âge de 9 mois à 59 ans doivent être vaccinés ; s’ils voyagent ou vivent dans des zones d’endémie de la fièvre jaune. Les techniciens de laboratoire qui manipulent les échantillons de sang/urine des patients diagnostiqués comme ayant la fièvre jaune devraient également être vaccinés pour une protection à vie.

Rappellez-vous qu’un vaccin est comme un médicament. Tout le monde prend des médicaments qui ont des effets secondaires. Certains médicaments peuvent provoquer des effets secondaires graves ou mortels. La vaccination est le meilleur moyen de prévenir les décès dus à la fièvre jaune et les risques de décès dus aux effets secondaires du vaccin contre la fièvre jaune sont extrêmement faibles. Le meilleur moyen est de consulter votre médecin dès que vous remarquez des symptômes. Prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *