sac de couchage
Équipement de voyage

A quoi faut-il faire attention quand on achète un sac de couchage ?

Si vous comptez partir en bivouac, un sac de couchage bien choisi peut faire la différence. Rares sont ceux qui préfèrent passer la nuit dans le froid plutôt que bien au chaud dans un sac de couchage douillet. Pour vous aider à bien choisir votre sac de couchage, nous vous avons préparé une liste de conseils et de recommandations. Vous êtes prêt ?

L’indice de température du sac de couchage

L’indice de température d’un sac de couchage est l’un des critères les plus subjectifs, mais en général, vous pourrez distinguer trois types d’indices de température de référence : été, hiver et toute saison. Sur le site de Glisshop que vous pouvez consulter ici vous pouvez par exemple filtrer les sacs de couchage par températures. L’indice de température est probablement le critère le plus important pour le choix d’un sac de couchage.

Par conséquent, réfléchissez systématiquement à l’environnement et à la saison dans lesquels vous avez l’intention d’utiliser le nouveau sac de couchage (cela dépend également de la question de savoir si vous allez plutôt bivouaquer ou dormir dans une tente). Les sacs de couchage d’été sont destinés à des températures élevées, comme en été, au début de l’automne ou à la fin du printemps. Ils sont idéaux, par exemple, pour les propriétaires de chalet ou les scouts, les campeurs et autres personnes qui aiment bivouaquer au chaud.

Comme pour le sac de couchage d’été, l’accent n’est pas trop mis sur l’épaisseur du matériau et l’isolation, de sorte que les produits de cette catégorie sont légers, peu encombrants et parfaitement transférables. De manière optimale, ces sacs de couchage seront suffisants jusqu’à dix degrés au-dessus de zéro. Les sacs de couchage toute saison sont tout simplement un exemple classique d’universalité. Un tel sac de couchage devrait théoriquement suffire pour le printemps, l’été et l’automne, et pour l’hiver, si vous êtes un homme robuste et que l’hiver n’est pas si rude, il pourrait suffire, mais il est préférable, bien sûr, d’avoir un sac de couchage d’hiver. Ces sacs de couchage ont généralement une large plage de température allant de -10 °C à +25 °C. Enfin, un sac de couchage hivernal sera votre meilleur ami par des températures glaciales. Ces sacs sont généralement un peu plus chers et demandent beaucoup d’entretien, mais ils vous offriront un maximum de confort et d’isolation pendant les mois d’hiver. Les sacs de couchage d’hiver sont généralement conçus pour des températures allant jusqu’à -25 °C.

achat sac couchage

La forme du sac de couchage

En matière de sac de couchage, on distingue trois formes de sacs de couchage : les sacs de couchage “momie”, les sacs de couchage rectangulaires et les sacs de couchage ovales. Les sacs de couchage de type momie ont une forme traditionnelle et sont performants et pratiques. La forme momie est conçue pour envelopper l’ensemble du corps, ce qui permet de conserver la chaleur au plus près du corps et d’éviter ainsi les pertes de température. Les sacs de couchage momie ont généralement leur propre capuche pour éviter les pertes de chaleur par la tête. Le sac de couchage rectangulaire est une couverture pliée avec une fermeture éclair. Cette forme offre suffisamment d’espace pour les mouvements du corps et donc un sommeil plus confortable, mais logiquement, elle ne retient pas autant de chaleur que le sac de couchage momie. Si vous avez besoin de quelque chose pour un chalet ou un bivouac d’été, ce type devrait être votre choix.

Enfin, le sac de couchage ovale est une combinaison des deux modèles précédents. Il a hérité de la forme grossière du sac de couchage momie, mais il y a plus de place à l’intérieur comme dans le sac de couchage rectangulaire. C’est l’option idéale pour ceux qui souhaitent plus de chaleur qu’une couverture, mais qui ont aussi besoin de plus de place pour bouger.

La matière du sac de couchage

En termes de matière, vous avez généralement le choix entre une isolation synthétique et les classiques plumes d’oie ou de canard. En tant que telles, les plumes constituent un isolant vraiment formidable, apprécié pour son faible poids, sa douceur, son faible encombrement, sa perméabilité et sa résistance thermique. Les plumes excellent littéralement dans un environnement froid et sec ou lorsqu’il faut réduire le poids et l’espace.

Malheureusement, la plume est plus chère que les matériaux synthétiques, mais sa durabilité est plus longue, ce qui est compensé par un entretien plus intensif. L’air contenu dans la couche de plumes sert d’isolant et les plumes empêchent l’air de circuler à l’intérieur de la couche. L’isolation synthétique (généralement une variante du polyester) est une option moins chère que les plumes d’oie ou de canard, dont le plus grand avantage, outre le prix, est la capacité de séchage rapide. Le matériau synthétique est également sans danger pour les personnes allergiques, même lorsqu’il est humide. Les sacs de couchage à isolation synthétique conviennent donc à tous ceux qui passent plus de temps dans un environnement humide.

Enfin, gardez à l’esprit qu’un sac de couchage ayant souvent un garnissage relativement délicat, il ne faut pas sous-estimer son entretien si vous voulez qu’il dure des années. Soyez donc attentif au lavage et au stockage de votre sac de couchage.