Catégories
Cuisine et œnologie

Sous la neige ou le soleil d’été : les vins méconnus de Savoie

La Savoie est l’une des régions viticoles françaises les plus dispersées, nichée autour des Alpes du Nord, au sud du lac Léman et à l’est du Rhône. Elle est également assez petite en volume, puisqu’elle ne compte que 2000 hectares de vignes, soit environ 0,5% de la production française de vin. Les vignobles sont séparés non seulement par les montagnes, mais aussi par les villes et villages des trois départements que la région chevauche. Avec des volumes relativement faibles, ces vins sont pour la plupart inconnus en dehors de la France et ont par le passé été péjorativement décrits par certains comme des «vins de chalet de ski». Cependant, avec des techniques modernes et une gestion enthousiaste, cette ancienne zone de viniculture fournit maintenant des vins distincts et agréables.

La région peut se targuer de posséder des qualités uniques. Deux des raisins blancs locaux, le Jacquére et l’Altesse (connu localement sous le nom de Rousette) ainsi que la Mondeuse rouge se trouvent rarement ailleurs dans le monde, tandis que le Chasselas blanc est principalement cultivé ici et en Suisse. Le microclimat est distinct en raison de la proximité du lac Léman et du fleuve Rhône. L’eau réduit les températures extrêmes du climat continental, été comme hiver, et contribue également à prolonger la période de végétation. Les sols issus des anciens glaciers alpins sont typiquement alluviaux, sableux ou argileux, ils retiennent peu d’eau et stressent donc les vignes. Cela réduit leur vigueur et leur rendement, ce qui augmente la qualité des raisins obtenus. Combinés, ces attributs produisent un caractère local spécifique et une saveur de montagne !

Il existe trois appellations en Savoie produisant des vins blancs secs et frais prédominants. Vin de Savoie est la désignation générique de l’AOC pour les vins blancs, rosés, rouges et mousseux qui répondent aux normes de la région et englobe 16 autres dénominations. Dans l’ensemble de la région, environ 23 cépages sont plantés au total.

L’AOC Russette de Savoie est spécifique au raisin blanc du même nom et produit des vins légèrement plus riches que beaucoup de blancs de la région. Il n’y a que quatre crus qui peuvent détenir cette appellation : Frangy, Marestel, Monthoux et Monterminod. Tous se situent dans un rayon de 30 km, juste au sud de Genève, et sont particulièrement bien adaptés à la maturation plus tardive de ce raisin :.

Seyssel AOC produit à la fois des vins blancs et des vins mousseux, mais est particulièrement connu pour ces derniers et est la seule appellation de la région que l’on retrouve plus souvent en dehors de la France. Elle est cultivée autour du village de Seyssel situé au sud de Genève sur le Rhône, avec une histoire de production remontant au 11ème siècle. Le raisin est encore une fois principalement de l’Altesse. Les vins sont typiquement fruités et assez secs, avec des notes de violettes et de fleurs blanches.

vignoble

Les vignobles près des pistes de ski

Alors que les régions au sud de Genève, autour du lac Bourget et de Chambéry, sont à environ une heure et demie à deux heures de route des Gets, de Morzine ou de Châtel, les régions de Crépy, Marignan, Ripaille et Marin sont assez proches, situées sur le côté sud du lac Léman. Tous ces vins sont élaborés à partir du Chasselas et sont typiquement «variétaux» (monocépage) mais peuvent être assemblés selon les règles de l’appellation, généralement avec un maximum de 20% d’autres raisins. Pour ces crus, la proximité particulière du lac et les pentes typiquement orientées vers le sud sont importantes pour développer l’acidité et la maturité phénolique de ces raisins.

Les vins de Marignan sont élaborés à partir d’une sélection de cépages.

Marignan fait figure d’exception en étant sur un versant nord et ses vins sont parmi les plus légers de Savoie, typiquement floraux avec une minéralité délicate.

Crépy a été créé à la fin des années 1970.

Crépy était une AOC à part entière de 1949 à 2009, lorsque les viticulteurs ont choisi de commercialiser leurs vins sous l’appellation Vin de Savoie. Beaucoup de ces vins blancs sont élevés sur lie, ce qui contribue à leur caractère un peu plus riche que ceux de Marignan.

Le cru Savoie Marin est un peu plus proche du bord du lac que Crepy et Marignan et au lieu d’être cultivé sur les coteaux, il est situé sur des pentes plus douces entre Thonon et Evian (de l’eau minérale éponyme). Cette situation rend le Marin légèrement plus lourd que les autres vins de Chasselas (vrai aussi de ses crus voisins de Ripaille).

Ripaille tire son nom du Château de Ripaille, autrefois demeure de la royauté savoyarde, situé à la limite orientale de Thonon-les-Bains, juste au bord du lac Léman. Le vin de Savoie Ripaille est soumis à des normes plus strictes que les vins de Savoie génériques, avec une teneur en alcool plus élevée et un rendement plus faible. Avec un « nez fruité et frais en bouche «, il accompagne de nombreux plats de poissons, de fruits de mer et de fromages et constitue également un merveilleux apéritif.

Le grand rouge dans une région blanche

Bien que les vins de la région soient majoritairement blancs, cela constituerait un crime de ne pas mentionner la Mondeuse, un raisin originaire de l’est de la France et cultivé autour de Chambéry. Il se distingue comme un vin corsé, d’un violet profond, avec une acidité équilibrée et des tanins bien intégrés. Aromatique au nez, il évoque la confiture et la cerise avec une touche de poivre et une amertume caractéristique. La Mondeuse est en fait apparentée à la Syrah et les traits communs s’observent aussi à la dégustation. Le plus souvent, le cru est variétal mais il est parfois assemblé avec du Gamay, du Pinot Noir ou du Poulsard.

Dans les mots de Janis Robinson MW (Master of Wine), «les vins de Savoie ont tendance à avoir le goût des Alpes françaises dans les contreforts desquelles ils sont élaborés – tout en croquant et en saveurs herbacées et séveuses. Mon préféré est le curieux rouge Mondeuse, de couleur profonde, racé et légèrement amer, mais il existe une large gamme de blancs légers mais fruités et cristallins, dont l’Altesse (ou Roussette) est potentiellement le plus fin «.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *